Familles Aidantes

solitude et dépendance

Les défis
de nos ainés

Comme beaucoup de seniors réunionnais, le poids de la solitude et de l’isolement augmente avec l’âge. En tant que famille aidante, nous aimerions améliorer le quotidien de nos seniors en rompant leur isolement mais nous manquons de moyens ou de relais à leur domicile.

Notre réponse

Le dispositif

Avec défi2génération, trouvez votre logement & soulagez votre porte-monnaie
grâce a notre plateforme de cohabitation solidaire intergénérationnelle péi.

Pour le senior

  • Rompre la solitude, l’isolement.
  • Bénéficier d’une petite rentrée d’argent.
  • Bénéficier de petits services tels que : aide aux courses, initiation informatique…

Pour le jeune

  • Trouver un logement pas cher.
  • Se rapprocher de son travail ou de son école.
  • Avoir un logement plus spacieux.

Comment

Ça marche ?

Charte

Je prends connaissance du règlement de la cohabitation solidaire intergénérationnelle. Lire la charte

Inscription

J'inscris mon parent en ligne en remplissant le questionnaire de la plateforme cohabilis S'inscrire maintenant

Propositions

Mon parent reçoit des profils de jeunes étudiants ou actifs et décide si il souhaite en accueillir chez lui.

Témoignage : Lorem ipsum in dolor sim paratis de Rios con Mama sus paris

Foire aux questions

F.A.Q Seniors

Il suffit d’avoir une chambre meublée d’un minimum de 10m2 (lit, bureau, armoire) et lui permettre l’accès à la cuisine ainsi qu’à la salle de bain.

  • Pour avoir une présence conviviale
  • Pour avoir une présence rassurante permettant de rester à votre domicile, notamment en cas de perte d’autonomie
  • Pour avoir un complément de revenus
  • Pour rendre service et offrir à un ou une jeune de bonnes conditions d’hébergement à coût modéré ou gratuit, lui permettant l’accès à l’emploi ou aux études

Ils ont entre 18 et 30 ans, français ou étrangers, garçons ou filles, étudiants ou jeunes travailleurs. Ils sont suffisamment nombreux à chercher un logement pour que l’on puisse vous proposer quelqu’un qui vous corresponde.

Le jeune hébergé peut rendre les services qu’un petit fils rendrait à sa grand-mère (petites courses, fermer les volets, promener le chien etc…). Il n’accomplit en revanche pas de travail (ménage, repassage etc..) et pas de service à la personne (toilette, aide à l’habillage…)

Il ne remplace ni un auxiliaire de vie, ni un garde malade ! Il s’agit d’un jeune dont la première mission doit être d’étudier ou de s’insérer dans le monde du travail, tout en apportant une présence conviviale à son ainé.

Non, juste la cuisine et les sanitaires s’ils sont à partager, et occasionnellement le salon, dans un esprit d’échange et de convivialité. Il est indispensable que le jeune dispose d’une chambre “à lui” (pas un coin dans le salon ), elle doit avoir une taille supérieure à 10 m2 et être équipée d’un lit, d’une table ou d’un bureau et de quoi ranger ses affaires.

Rien, le jeune gardera votre maison en attendant votre retour. Les relations sont basées sur la confiance et le respect mutuel. L’association supervisera le jeune.

Deux possibilités :

– Vous lui laissez une place dans votre cuisine pour qu’il y range ses provisions et vous prenez vos repas de manière indépendante.

– Ou vous dînez ensemble, préparez le repas ensemble, de même pour la vaisselle.

Vous n’avez jamais à faire la cuisine pour le jeune que vous hébergez, sauf si vous le souhaitez bien sûr !

Dans un premier temps nous lui transmettrons vos remarques pour qu’il réajuste son comportement et le plus souvent cela suffit pour que les choses s’arrangent. Si ce n’est pas suffisant, nous lui demanderons de partir, en veillant à ce qu’il ne dépasse pas le préavis d’un mois qui est prévu dans le contrat.

Oui ! Que vous soyez propriétaire ou locataire, du parc privé ou social, il est désormais du droit de chacun de réaliser une cohabitation intergénérationnelle. Pour les locataires, le bailleur ne peut s’y opposer, bien qu’il doit en être informé.

Il n’y a pas de durée « type » imposée, cela dépend de votre besoin. Les deux parties doivent se mettre d’accord pour convenir des dates et inscrire cela dans le contrat de cohabitation intergénérationnelle.

Cela peut prendre 24h comme 1 semaine ou plus. Votre demande est prise en considération dès votre enregistrement et la mise en relation s’effectue en fonction du matching réalisé par nos soins et de la disponibilité de chaque partie.

Pour vous tenir informé du suivi de votre demande, vous serez contacté par mail ou par téléphone par un membre de l’équipe de Défi2génération.

Non, un préavis de 1 mois est obligatoire.

Si vous souhaitez arrêter votre contrat avant la date de terme convenue et inscrite au contrat de cohabitation intergénérationnelle, vous devez respecter le préavis de 1 mois.

C’est vous qui fixez le montant, nous conseillons entre 150 euros et 200 euros l’équivalent d’un mois de loyer pour une chambre en location. Le chèque de dépôt de garantie doit être conservé dans votre dossier et restitué après l’état des lieux de sortie.

A donner un cadre juridique à vos accords. Il faut qu’il soit bien clair que le jeune hébergé ne l’est pas contre un “travail” comme dans un système “au pair”.

La convention d’hébergement fait office de bail.

En cas de problème notre équipe est là pour vous apporter une solution. Vous devez donc nous en faire part par mail à l’adresse suivant : contact@defi2generation.com, en indiquant dans l’objet les références du contrat de cohabitation intergénérationnelle que vous avez signé.

Nous nous engageons à apporter un traitement personnalisé à votre demande le plus rapidement possible.

Non, mais les jeunes logés doivent être en possession d’une assurance responsabilité civile.

Les allocations familiales versent sous certaines conditions une aide pour le logement des jeunes. Afin qu’ils puissent la percevoir, il vous suffit de signer le formulaire de la CAF. Vous devrez cocher la rubrique “famille d’accueil”.

Non, le principe de la cohabitation intergénérationnelle ne se substitue pas aux services professionnels d’aides à domicile, mais vient en complémentarité.

Non, si vous respectez les conditions suivantes :

– Pour l’hébergeur SENIORS : louer en meublé une ou plusieurs pièces de sa résidence principale

– Pour l’hébergé JEUNES : devenir sa résidence principale ou temporaire

– Le loyer doit être fixé dans des limites raisonnables.

cf article 35bis du code général des impôts (CGI) 

L’association a également pour rôle de vous informer sur la législation en vigueur afin de vous accompagner dans l’établissement d’un loyer.